Lundi 29 mai 2023
Facettes d'un mythe
Six compositeurs baroques expriment la force des sentiments d'Orphée
Visages d’Orphée

La force et l’intensité des sentiments d’Orphée ayant perdu Eurydice ne pouvaient qu’inspirer les compositeurs de cantates françaises après 1700. Le présent CD en offre trois, respectivement pour voix de basse-taille, de taille et de dessus (ou si l’on préfère de baryton, de ténor et de soprano). Paris tend alors à remplacer Versailles comme foyer de nouvelles formes artistiques, et le destin d’Orphée en profite, le plus souvent par le truchement d’une voix seule accompagnée d’une basse continue, en une alternance d’airs et de récitatifs. Dans la cantate de Clérambault (1710), le chanteur se voit confier tous les rôles, il exprime le désespoir d’Orphée, mais il est aussi Pluton lui-même ainsi qu’un narrateur, et à la fin est célébrée la victoire éclatante du héros. L’œuvre fit beaucoup pour la renommée de Clérambault, organiste de Saint-Sulpice et dans cette interprétation on ne perd pas une parole. Charles Piroye, organiste lillois nettement moins connu, commence sa cantate de 1717 là où Clérambault termine la sienne : l’histoire d’Orphée connaît ici un dénouement tragique, ou du moins apaisé, la mort permet au malheureux époux de rejoindre son Eurydice. Avec Rameau (1721), on n’est pas loin de  l’opéra. Orphée, qui au début a arraché l’objet de ses vœux à l’empire des ombres, s’apprête à la fin à y descendre lui-même. Les cantates de Clérambault et de Rameau ont déjà été enregistrées ensemble (par la soprano Sunhae Im et l’Akademie für alte  Musik de Berlin), mais la présente réalisation tient le haut du pavé. En complément de programme, trois pièces instrumentales plus ou moins apparentées au mythe.
Marc Vignal
 

Nicolas Clérambault : Orphée - Charles Piroye : Le Retour d’Eurydice aux Enfers - Jean-Philippe Rameau : Orphée - Pièces instrumentales de J.-F. Dandrieu (La Lyre d’Orphée), Marin Marais (Les voix humaines) et Jean-Marie Leclair (Largo)
Etienne Bazola (basse-taille), Zacharie Wilder (taillle), Eugénie Lefebvre (dessus), Mathilde Vialle (basse de viole), Thibaut Roussel (théorbe et luth)
Josèphe Cottet, Louis Créac’h (violons), Thomas Leconte, Véronique Balssa-Jaffrès (flûtes), Antoine Touche (basse de violon), Ronan Khalil (clavecin)
1 CD Château de Versailles CVS088 (Outhere)
1 h 03 min

mis en ligne le jeudi 23 mars 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.