Dimanche 25 février 2024
Liberté de styles, liberté de ton
La Grande Chapelle redonne vie à un Espagnol du XVIIIème
Antonio Rodríguez de Hita – Obra vocal en latin

La carrière d’Antonio Rodriguez de Hita (1722 – 1787) est étonnante : à 16 ans, il est maître de chapelle de l’Eglise d’Alcalà de Henares où il a fait ses études, à 22 ans, le voilà maître de chapelle de la cathédrale de Palencia, où il est ordonné prêtre. En 1765, nouveau poste de maître de chapelle, prestigieux, celui-là : il est nommé au Monastère Royal de l’Incarnation. Il s’installe donc à Madrid, proche de la cour et de l’élite intellectuelle, ce qui lui permet de participer au renouveau musical espagnol. Alors qu’il a déjà composé quelques centaines d’œuvres sacrées, il se met à écrire de la musique théâtrale et renouvelle le genre de la zarzuela, née au XVIIème siècle avec des thèmes mythologiques, en abordant des sujets comiques typiquement espagnols. Briselda, représenté en 1768 est un énorme succès populaire, Rodriguez de Hita accède à la célébrité. Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre son activité dans le domaine religieux. Cet album, consacré à des œuvres vocales en latin, comporte des motets, des psaumes et des lamentations dont la plupart sont enregistrés ici en première mondiale, et qui mettent en valeur différents styles de Rodriguez de Hita, parfois tout en raffinement dramatique, parfois marqué par une plénitude expressive, parfois avec un jeu subtil sur les timbres, parfois sous influence de l’opéra italien. Grâce à Albert Recasens et à sa Grande Chapelle, qui semblent avoir Rodriguez de Hita dans la peau, on découvre une musique rare, marquée par une grande liberté de ton.
Gérard Pangon

Laudate Dominum ; Missa est Gabriel ; Credidi ; Cancion 7a en VII tono ; Ave maris stella ; Lamed Matribus suis ; Cancion 3a en III tono ; Magi veniunt de Oriente ; Illuminate Jerusalem ; Omnes de Saba venient
Jane Martinez (soprano), Lucia Caihuela (mezzosoprano), Irene Mas (soprano), Julien Freymuth (contre-ténor) ; David Sagastume (contre-ténor) ; Rodrigo Carreto (ténor) ; Frederico Projecto (ténor) ; Matteo Bellotto (baryton-basse)
La Grande Chapelle
Direction musicale : Albert Recasens
1 CD Lauda LAU 024
1 h 09 min

mis en ligne le vendredi 23 février 2024

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.