Jeudi 30 mai 2024
Renaissance décontractée
Les Harpies à l’assaut de l’Enfer et du Paradis
In Nomine - Les Harpies

Voilà un CD comme il en existe peu, né d’un coup de cœur, celui de Freddy Eichelberger, cofondateur de l’ensemble Les Witches, pour l’orgue pyrénéen de Saint-Savin et ses soufflets actionnés à la main. Habitué des répertoires pré-baroques des XVIème et XVIIème siècles, adepte d’une interprétation libérée des canons académiques, fin connaisseur d’instruments tellement d’époque que beaucoup sont devenus exotiques (régale-épinette, colachon, cistre, gaita auxquels s’ajoute une cornemuse), il propose un traitement des plus originaux qui convient à merveille aux thèmes dantesques (enfer, paradis). Les sonorités tirées de l’orgue, ses "huit jeux et chaque jeu trente-huit tuyaux tant gros que médiocres et menus donnant son de flûte, de rossignol, de tambour et tremblement”, les claquements de ses registres à l’italienne, l’incongruité de ces colachons & consort excellent à rendre les tremblements effrayants des Enfers et les envolées éthérées du Paradis. Les pièces « savantes » de Palestrina et de John Bull (dont le In Nomine donne son titre au CD) alternent avec des pièces populaires et anonymes, souvent des standards de la musique de la Renaissance européenne. Ce programme se déroule dans un étonnement permanent, et une ambiance de jubilation suffisamment rare pour ne pas être soulignée. 
Albéric Lagier

Pièces instrumentales de Palestrina, Bull et auteurs anonymes
Freddy Eichelberger (claviers, cistre), Mickaël Cozien (cornemuse), Odile Edouard (violon), Pierre Gallon (claviers et colachon)
Les Harpies
Direction musicale : Freddy Eichelberger
1 CD Encelade ECL 1502
1 h 05 min

mis en ligne le lundi 6 mars 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.