Dimanche 21 juillet 2024
Ado scintillant
Mendelssohn d'un quatuor l'autre
Felix Mendelssohn : Quatuors à cordes « 1823 » et opus 44 n°3

Aux six quatuors de Mendelssohn avec numéro d’opus s’ajoute un ouvrage en mi bémol qu’il composa en 1823, à l’âge de quatorze ans. Il ne voulut jamais le faire publier, de sorte qu’il ne parut qu’en 1879. Il a rarement été joué depuis, mais c’est un ouvrage témoignant d’un talent tout à fait inhabituel. Le très jeune Mendelssohn ne manquait pas d’expérience en ce qui concerne l‘écriture de cordes : il avait déjà à son actif une partie de ses douze symphonies pour cordes, et son maître Zelter l’avait élevé dans le culte de Haydn, Mozart et - c’était alors assez rare - Bach. Il y a bien sûr dans ce « « sans opus » quatre mouvements, dont un Adagio non troppo annonçant le futur maître des Romances sans paroles et pour finir une double fugue d’une stupéfiante maîtrise artisanale. Ce quatuor a déjà été enregistré, il faut saluer cette nouvelle et belle version. Les trois quatuors opus 44 furent composés en 1837-1838 dans l’ordre n°2, n°3, n°1 (cette numérotation est celle de l’édition). Avec cette trilogie, Mendelssohn voulut se confronter à la tradition classique. Terminé le 6 février 1838, l’opus 44 n°3 en mi bémol est le plus long quatuor de Mendelssohn : il dépasse de peu la demi-heure, et sa splendeur sonore est presque orchestrale. L’Allegro vivace initial est largement développé, et son Scherzo en ut mineur est un vrai morceau de chasse, avec comme élément de contraste un agile fugato. L’Adagio non troppo, d’une ample structure ternaire, précède un finale débordant d’énergie. A-t-on là le début d’une intégrale ?
Marc Vignal
 

Quatuors à cordes « 1823 » et opus 44 n°3
Quatuor Consone
1 CD Linn CRD 716 (Outhere)
59 min

mis en ligne le mardi 30 mai 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.