Dimanche 3 décembre 2023
Flux et reflux
Paavo Järvi dirige une Huitième de Bruckner très « ligne claire »
Symphony no. 8

Presque dans la foulée d’une Septième très réussie (voir ici), Paavo Järvi revient sur les symphonies de Bruckner avec une Huitième (version 1890, dans l’édition Nowak, pour les brucknérophiles avertis) qu’on ne peut pas éviter de comparer à celles d’antan. Avec son Bruckner « ligne claire », le chef se place d’emblée sur un autre terrain que Jochum ou Furtwängler hier ou Thielemann aujourd’hui, plus attentif aux accidents de parcours, plus apaisé, gommant un peu le conflit qui anime la symphonie entre les déchirements de son début et la résolution triomphale dans l’éclatant finale. Alléger le discours et les textures sans perdre le grand élan, Järvi y parvient souvent : si les terribles interrogations qui traversent le premier mouvement manquent un peu de noirceur et d’« angst », dans le scherzo pris d’un pied leste le côté danse rustique est parfaitement restitué. Les vagues successives du mouvement lent qui poussent jusqu’au climax s’enchaînent dans flux et reflux presque naturel. Le finale ne manque pas non plus d’élan, entre une étourdissante marche initiale et une apothéose conclusive sans emphase mais pas sans grandeur. La prise de son qui laisse s’épanouir la musique rend justice à un Tonhalle de Zurich qui après David Zinman semble avoir trouvé à nouveau en Järvi un chef sur la même longueur d’onde.  
Pablo Galonce

Symphonie n° 8 en ut mineur (version 1890, édition Novak)
Tonhalle-Orchester Zürich
Direction musicale : Paavo Järvi
1 CD Alpha-Classics Alpha 897 (Outhere)
1 h 21 min

mis en ligne le lundi 13 novembre 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.