Samedi 20 avril 2024
Château de l’âme
Les mystères de Kaija Saariaho célébrés par le Festival Présences
Kaija Saariaho

Exit la collection initiée par Radio France, associée à la SACEM (MFA) dès la seconde édition du Festival Présences de Radio France (« Présences 92 » 2CD Adès 202282) : la « Maison ronde » assure désormais seule l’écho discographique de son Festival et des commandes exécutées par ses formations musicales, avec un premier album – nouvel habillage, couleur tamisée – consacré à Kaija Saariaho, mise à l’honneur en 2017. Formée en Finlande, où elle est née, puis à Darmstadt et Fribourg, elle intègre la technique de composition avec ordinateur (Ircam) lorsqu’elle s’installe à Paris. Ses premières œuvres datent du milieu des années 1980, tandis que cette sélection rassemble des pièces récentes, dont Château de l’âme, partition magistrale pour soprano, chœur et orchestre. Précédant de quelques années le premier opéra L’Amour de loin (2000) cette commande du Festival de Salzbourg célèbre en 1996 la voix féminine dans toute sa plénitude : une incantation sur un texte ancien hindou (Artharva Veda) pour les trois premières sections et des formules magiques égyptiennes pour les deux dernières, que le chœur et l’orchestre embrassent et enlacent à la manière de lianes polychromes – la soliste Faustine de Monès et la direction idoine de Hannu Lintu  apportant une plus-value sonore à l’ensemble. Pour voix soliste – excellent baryton Davóne Tines – et orchestre, True Fire (2014) renoue avec ce style expressif coloré en perpétuelle métamorphose, tout comme le triptyque Maan varjot (Ombres de la terre) « à la mémoire Henri Dutilleux » (2013) s’ouvre comme une caverne fantastique d’où émerge un orchestre de glissandi et de bruits scintillants, de cuivres muselés par le râle infini de l’orgue – « mon instrument avant que je ne me consacre entièrement à la composition » (Saariaho). Confiée au violoncelliste Anssi Kartunen, fidèle complice de la compositrice, et à l’organiste Olivier Latry, la création d’Offrande (2017) dessine une arabesque à la texture fragile d’où s’élève l’ombre portée du violoncelle.                                         
Franck Mallet

Saariahao : Maan varjot (2013) ; Château de l'âme (1996) ; True fire (2014) ; Offrande (2017)
Faustine de Monès (soprano), Davóne Tines (baryton), Olivier Latry (orgue), Anssi Karttunen (violoncelle)
Orchestre philharmonique et Membres du Chœur de Radio France, Orchestre national de France
Direction musicale : Ernest Martinez-Izquierdo, Hannu Lintu, Olari Elts
1 CD Présences Radio France FRF072
1 h 16 min

mis en ligne le lundi 5 février 2024

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.