Samedi 20 avril 2024
Concertos saxo
Bach, Vivaldi, Schumann... : transcriptions pas toujours convaincantes
Fusion - Live in Dresden

Une fois de plus, on nous révèle que du temps de Bach on pratiquait la transcription. Cette fois sont mis à contribution un quatuor de saxophones et l’orgue, et on commence par Bach. Le concerto pour violon et hautbois BWV 1060 est la version originale perdue de celui parvenu jusqu’à nous dans une transcription de Bach pour deux clavecins, et il est précisé que le timbre du saxophone et celui de l’orgue sont « différents, mais non opposés ». Bach transcrivit (BWV 595) un concerto pour orgue du très jeune duc Johann Ernst de Saxe-Weimar, ses trois mouvements pour clavecin, le premier seul pour orgue. Dans ce mouvement, le quatuor de saxophones répond ici « polyphoniquement à l’orgue ». Dans le choral « Nun kommt der Heiden Heiland » BWV 659, la montée en registre de l’orgue est « utilisée à des fins dramatiques ». Dans sa fugue opus 60 n°5, Schumann utilise comme d’autres avant lui les notes correspondant aux lettres du nom Bach : la quatrième note est jusqu’à nouvel ordre « si » (lettre « h »). On passe par Vivaldi - Bach le transcrivit, et les solos de l’Estro Armonico sont ici « joués aussi bien à l’orgue qu’aux saxophones, voire par un mélange des deux » - et A. Piazzolla, qui « réussit le défi de réunir fugue et tango argentin ». Au programme également, six pièces pour orgue de Thierry Escaich, elles aussi plus ou moins transcriptions ou adaptations. Le sixième, à la fin du CD, est logiquement intitulée « Tango virtuoso » : elle parle à cet égard d’elle-même.
Marc Vignal
 

Œuvres de Vivaldi, Bach, Schumann, Piazzolla, Escaich
Quatuors Elllipsos, Thierry Escaich (orgue)
1 CD NoMadMusic NMMM110
1 h 20 min

mis en ligne le lundi 1 mai 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.