Mercredi 20 septembre 2017
Roboratif
Laurent Wagschal ressuscite des transcriptions de Godowsky
Godowsky - The Art of transcription

Léopold Godowsky (1870-1938) n’était pas seulement un pianiste de renom. C’était aussi un compositeur prolifique, spécialisé dans le genre des transcriptions. Comme chez Liszt, il s’agit bien souvent de transformations plus que de transcriptions, tant la copie diffère de l’original. Comme nul autre, c’est un obsédé de la main gauche, qu’il charge à loisir, ou à qui il confie la partie prévue pour la main droite. Parmi ses victimes de prédilection, il y a Chopin, un Chopin trempé dans le sucre, plus romantique encore qu’on peut l’imaginer. La faute de goût n’a pas été anodine : Godowsky est mort en enregistrant les Nocturnes de son compatriote. Elle n’a pas été sans suite, non plus. Le Cygne, celui de Saint-Saëns, a du boire un peu trop, il ne divaguerait pas ainsi, sinon. Quant à Schubert, il ne manque que Florence Foster Jenkins pour lui prêter sa voix. Il n’y a guère que Bach, décidemment accommodable à toutes les sauces, qui sorte à peu près indemne de cette cuisine plus roborative que tonique, comme disait Huysmans. On se demande vraiment pourquoi Laurent Wagschal perd son temps et son énergie à ressusciter ces morceaux d'ailleurs réputés injouables par leur difficulté. Il fait de son mieux, pourtant, pour rendre digestes ces transformations, sans y parvenir : mais qui le pourrait ?
Albéric Lagier

Transcriptions de pièces de Chopin, J.S. Bach, Schubert, Schumann, Johann Strauss II, Albeniz, Saint-Saëns, Stafford Smith
Laurent Wagschal (piano)
1 CD Evidence EVCD026
1 h 16 min

mis en ligne le dimanche 25 décembre 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.