Dimanche 26 juin 2016
Double état de grâce
Somptueusement présenté, le dernier concert de Claudio Abbado à Berlin
bonheur assuré



The last Concert

Double CD doublé d’un Blu-Ray, bonus copieux, album toilé rouge, cahier de photos : un fleuron de la collection Berliner Philharmoniker Recordings que le dernier concert de Claudio Abbado (18, 19, 21 mai 2013, huit mois avant sa disparition) avec le Philharmonique de Berlin, dont il avait été le directeur musical de 1994 à 2002. Au-delà de l’hagiographie, le témoignage d’une étonnante alchimie : l’état de grâce des dernières années du chef (en particulier avec l’Orchestre du Festival de Lucerne) appliqué à l’orchestre « de sa vie d’avant ». Il n’est qu’à comparer les extraits donnés ici de la musique de scène du Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn avec l’intégrale des années Berlin (1995 - Sony) : à l’élégance, à l’allant toujours séduisant mais parfois au bord de l’impersonnel qui caractérise nombre de ses enregistrements de l’époque a succédé une fascinante contemplation musicale, à laquelle les Berliner Philharmoniker apportent le fini instrumental … qu’on reprochait à Abbado de leur avoir fait perdre lorsqu’il avait succédé à Karajan. Au jeu des comparaisons, la Symphonie fantastique de Berlioz n’est pas moins parlante : étourdissante plus qu’angoissante en 2003 avec le Symphonique de Chicago (DG), elle est ici couronnée d’une "Marche au supplice" et d’une "Nuit de Sabbat" d’anthologie, dont les trois premiers mouvements ne sont que la préparation.
François Lafon


Félix Mendelssohn
Hector Berlioz
Ein Sommernachtstraum - Symphonie fantastique
Deborah York (soprano), Stella Doufexis (mezzo-soprano), Femmes du choeur de la radio bavaroise
Orchestre philharmonique de Berlin
Direction musicale : Claudio Abbado
Réalisation : Daniel Finkernagel, Alexander Lück
2 CD et 1 BlueRay BPHR 160081
1 h 37 min

mis en ligne le dimanche 26 juin 2016

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Palazzetto aux Bouffes, en chambre
Le cabinet de curiosités
Monsieur de Pourceaugnac, détonante ambiguité
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.