Jeudi 18 decembre 2014
L’héritier tout trouvé
Le Beethoven revigoré de Lorenzo Gatto et Benjamin Lévy
bonheur assuré



Le même, pas pareil
Christian Ferras, question d'école

Concerto pour violon - Romances

A voir la pochette, on pense au Cid : « Jeune Présomptueux », lance le père de Chimène, « La valeur n’attend point le nombre des années », réplique Rodrigue. Un jeune violoniste, un jeune chef, un jeune orchestre pour l’œuvre pour violon de Beethoven, Concerto et Romances, précédés de la très musclée ouverture des Créatures de Prométhée, n’est-ce pas présomptueux, en effet ? « Nous avons en commun le souhait d’éviter une interprétation au romantisme boursouflé » annonce le chef Benjamin Lévy. Avec l’Orchestre de Chambre Pelléas, cet ancien assistant de Marc Minkowski qui a fait ses classes en dirigeant le répertoire léger avec la compagnie Les Brigands travaille à l’ancienne mais sur instruments modernes. Le résultat est vitaminé, articulé, mais point trop léger, ni trop peu. Cette façon dynamique de traiter Beethoven va en tout cas comme un gant au soliste Lorenzo Gatto, qui, lui, est exceptionnel. Style, sonorité, musicalité, inventivité : ce Belge d’origine italienne, lauréat 2009 du Concours Reine Elisabeth, classique mais pas seulement (il fait aussi partie du trio pop Trilogy), est l’héritier tout trouvé de l’illustre Ecole franco-belge de violon. Son Concerto respire large mais sans pathos, ses Romances – pièces pourtant plus anecdotiques – sont des merveilles de lyrisme. Grâce à lui d’abord, mais aussi à son accord parfait avec le chef et l’orchestre, cet enregistrement n’est pas un Beethoven de plus.
François Lafon


Ludwig van Beethoven
Les Créatures de Prométhée, ouverture - Concerto pour violon et orchestre - Romances pour violon et orchestre
Lorenzo Gatto (violon)
Orchestre de Chambre Pelléas
Direction musicale : Benjamin Lévy
1 CD Zig-Zag Territoires ZZT 354
1 h 03 min

mis en ligne le jeudi 18 decembre 2014

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Bach au corps à corps
Le cabinet de curiosités
Rameau et la scène, work in progress
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.