Lundi 03 aout 2015
Ambiances surannées
Le charme discret de l'harmonium de salon
presque idéal



Les Voix Célestes – Musique de Salon du Second Empire

La voix céleste dont il est question ici est celle de l’harmonium, ainsi nommé sous le Second Empire parce qu’il accompagnait joliment la musique de salon, dont cet album cherche à restituer l’atmosphère, comme le souligne la belle photo de la pochette où l’on voit Claude Debussy au piano dans le salon d’Ernest Chausson. L’important, dans ce CD, est donc moins l’interprétation que le climat général, donné, entre autres, par l’arrangement de quelques tubes (Aria de la troisième suite de Bach, Ave Maria de Schubert, Ave Maria sur la Méditation de Thaïs…) transformés en musiques un peu essoufflées mais au charme indéniable. Tout ce programme joue, d’ailleurs, sur les ambiances surannées et les décalages dans le temps : il débute avec l’Ave Maria dit de Caccini, qui n’a rien à voir avec le compositeur italien du XVème siècle puisqu’il a été écrit en 1970 par Vladimir Vavilov, et s’achève avec des duos inédits pour piano et harmonium datés de 1859 mais inspirés d’airs populaires de Touraine au XVème. L’auteur en est Louis-James Alfred Lefébure-Wély, l’un des plus célèbres organistes du XIXème siècle, ami du non moins célèbre facteur Cavaillé-Coll, et grand arrangeur de pièces pour l’harmonium, instrument inventé en 1842 et rapidement mis en vedette.
Gérard Pangon


Charles Gounod
Jean-Sébastien Bach
Franz Schubert
Œuvres de Vavilov, Gounod, Bach, Chausson, Beethoven, Bizet, Massenet, Lefébure-Wély, Batta, Schubert
Marie-Françoise Moreau (soprano), Martine Rottier (soprano), Corinne Massé (violon), Cécile Grizard (violoncelle), Pascal Auffret (piano), François Dupoux (harmonium)
Direction musicale : Patrick-Alain Faure
1 CD Ligia Digital Lidi 0302290-15
1 h 15 min

mis en ligne le lundi 03 aout 2015

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Opéra TV, impair et grand écart
Le cabinet de curiosités
Dominique Jameux, étrange coïncidence
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.