Mercredi 16 avril 2014
Ludique et pointu
Oscar Strasnoy entremêle Berio et Perrault
presque idéal



An Island Far

D’Oscar Strasnoy, né en 1970 en Argentine et ayant abandonné cette province pour le cosmopolitisme de la vieille Europe, il a déjà été question à propos d’œuvres prenant appui sur Mahler, Paganini, Schumann et d’autres (voir ici). Il récidive, mais de façon plus ludique et plus convaincante. Le point de départ d’Ecos (2009) est les quatorze Sequenzas pour soliste de Luciano Berio. Ecos est fait (de même) de quatorze pièces (courtes) reprenant chacune une des « sources sonores » de Berio en la mêlant à une voix parlée récitant un extrait de Cendrillon de Perrault. Chaque pièce est un « écho lointain » d’une Sequenza, les extraits de Cendrillon servant à « articuler la forme ». Les pièces ne suivent pas l’ordre de numérotation des Sequenzas, mais c’est le cas du texte de présentation indiquant quels passages de Cendrillon ont été choisis. On finit par s’amuser, et les rapports entre musique et parlé font dresser l’oreille. Les cinq pièces formant Naipes (1995) font référence aux cartes à jouer, et les Six Songs for the Unquiet Traveller (Six chants pour le voyageur perturbé) de 2004, sur des poèmes d’Alberto Manguel (originaire d’Argentine mais fixé au Canada) dont l’un est intitulé An Island Far, sont interprétés avec virtuosité. On a là un CD homogène, du fait de la brièveté de chaque morceau et de leurs sonorités pointues, tranchantes. Sur leur genèse, le compositeur n’hésite pas à en dire beaucoup.
Marc Vignal


Ecos, Six Songs for the Unquiet Traveller, Naipes
Ann-Beth Solvang (mezzo-soprano)
Ensemble 2e2m
Direction musicale : Pierre Roullier
1 CD Chant du Monde « MFA » LDC 278 1156
1 h 02 min

mis en ligne le mercredi 16 avril 2014

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Platée : l'oisiveté est mère de tous les vices
Le cabinet de curiosités
Maurice André, qui a fait quoi ?
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.