Dimanche 31 juillet 2016
Beaux troubles
Le Quatuor Van Kuijk visite l’âme mozartienne
presque idéal



Mozart - Quatuor Van Kuijk

Formé de quatre jeunes musiciens français, le Quatuor Van Kuijk s’est déjà fait remarquer des jurys et salles de concerts. Le programme de leur dernier CD couvre deux des six quatuors à cordes dédiés à Joseph Haydn, le K428 et le K465 (1783). Ces œuvres doivent autant à Joseph Haydn par le lyrisme et la diversité des affects, qu’à Bach pour leur polyphonie. Elles évoluent à la frontière entre les deux mentors, entre l’opéra et la chambre, entre une joie de vivre et une forme d’innocence près desquelles rode, toujours, le sentiment du tragique. Les membres du quatuor Van Kuijk expriment avec délicatesse et élégance ces sentiments troubles qui font la marque de Mozart : Les Noces de Figaro ne sont pas loin, ainsi que la pochette le suggère. Dans ce jeu tout en équilibres, les quatre instruments sont dans une égalité des rôles, et privilégient l’idylle à l’intranquillité comme pour mieux assurer la prégnance de cette dernière atmosphère. L’effet, souvent réussi, est accru par la présence, entre les deux quatuors, du Divertimento K136, première véritable incursion de Mozart dans l’art de la musique de chambre (1772). Un voyage maîtrisé dans les beaux troubles de Mozart.
Albéric Lagier


Wolfgang Amadeus Mozart
Quatuor à Cordes n° 16 et 19, Divertimento K136
Quatuor Van Kuijk
1 CD Alpha-Classics Alpha 246 (Outhere)
1 h 08 min

mis en ligne le dimanche 31 juillet 2016

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Festival en chambre, arbitraire hiérarchie
Le cabinet de curiosités
Les aventuriers du son perdu
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.